Pub

Image Map

0
A quelques minutes de la marche du Rassemblement prévue ce lundi 10 avril 2017, certains partisans de l’opposition initiatrice de cette manifestation hésitent encore.


Interrogé ce matin par l’équipe de reportage de notre source, Alain, une vingtaine, habillé en t-shirt bleu se dit déterminé à manifester pour réclamer « l’application de l’accord du 31 décembre ».

« Je suis en train de me rendre au lieu du rendez-vous. Je suis déterminé et je soutiens cette marche pacifique. A partir de 11heures déjà, vous aurez des nouvelles », a dit ce jeune homme.

Non loin de lui, Kabamba un autre partisan du Rassemblement se montre plutôt dubitatif quant à se décider à marcher. Entre la peur de la répression et l’envie d’appuyer la démarche de l’UDPS et alliés, ce jeune peine à trancher.



« On est fatigué de tout ce qu’on voit ici au Congo. J’ai envie de sortir mais il y a tellement des policiers dans la rue qui pourraient nous arrêter. De toutes les façons, l’heure de la décision approche déjà « , a déclaré Kabamba.

Pour sa part, Gédéon Kalenga ne fait plus confiance à toute la classe politique congolaise. Il dit en avoir déjà assez de tous les appels à manifester de la part du Rassemblement.

« Combien de fois allons-nous manifester? Comme la MP, le Rassemblement ne voit pas l’intérêt de la population. Il cherche des postes ministériels, pas l’intérêt du peuple congolais. La ville est timide pas parce que le Rassemblement a appelé à une marche, mais parce que les gens ont peur des casses et des pillages », explique ce jeune.

Pendant ce temps-là, à Limete, fief déclaré de l’opposition, tout le monde s’est retranché chez soi.

(Actualité.cd via www.diaspordc.com)

Enregistrer un commentaire

 
Top