Pub

Image Map

0
Le dépôt de candidatures pour la formation du gouvernement Tshibala a débuté aujourd’hui. Toutes les composantes consultées ou presque font le déplacement de la Cité de l’Union africaine. Celles qui ne l’ont pas encore fait sont en train de peaufiner leurs dossiers.


La Majorité présidentielle  ne veut céder aucun ministère, du moins ce dont ses membres occupent au sein du gouvernement. Son porte-parole, André Alain Atundu, interrogé par Top Congo FM, indique que tous les ministres du gouvernement Badibanga membres de la MP doivent en principe être reconduits.

« En principe, un ministre quitte le gouvernement quand il y a une raison valable ou conjoncturelle. Tous les ministres de la Majorité qui sont dans le Gouvernement Badibanga doivent rester à moins qu’il y ait une raison particulière qui puisse justifier leur sortie ou leur changement de poste« , a-t-il expliqué.


Parlant du format et de la taille du gouvernement, André Alain Atundu pense qu’il faut tout simplement respecter l’accord. A en croire ses propos, personne n’a l’intention de violer l’accord.

Quant à la répartition de ministères, le porte-parole de la MP évoque trois cas au-delà des ministères de souveraineté qui feront objet des discussions directes entre le Chef de l’État et son Premier ministre. « Il y a des postes qui sont discutés entre les composantes. Il y en a qui dépendent du Premier ministre et puis c’est le Chef de l’État qui intervient en arbitre« , a-t-il rappelé.

(politico via www.diaspordc.com)

Enregistrer un commentaire

 
Top