Pub

Image Map

0
La Police nationale congolaise (PNC) a usé des grenades lacrymogènes pour disperser les militants de l’UDPS que se rassemblaient déjà au siège du parti ce lundi à Mbuji-Mayi (Kasaï-Oriental). Une dizaine de militants ont été interpellés.


« On est dispersé. On a arrêté des combattants. On a arrêté Monsieur Kabatshi. On tente de revenir à la permanence. Nous sommes aux environs de la permanence. Il y a quatre camionnettes de la PNC et deux camions de l’armée, » a témoigné Rose Bambila, secrétaire fédéral de l’UDPS/Kasai-oriental).

Localement, la marche est interdite. Officiellement, la Police locale a annoncé n’avoir pas assez de policiers pour sécuriser la manifestation. Deux franges de l’UDPS (dont celle dirigée par Kalombo et l’autre part Kabatshi) auraient présenté deux itinéraires différents: du Rond-point de l’étoile à Bakwa-Dianga pour chuter à Bonzola (Cathédrale) pour la première marche. L’autre marche devrait partir de Mua Luse, non loin du grand marché Simis, au gouvernorat.


L’atmosphère est morose ce lundi 10 avril 2017 dans la ville de Mbujimayi. Les rues sont presque désertes. Les deux grands marchés de la ville de Mbuji-Mayi (Simis et Bakwa-Dianga) sont presque vides et les Parkings sont quasi-déserts.

(Actualité.cd via www.diaspordc.com)

Enregistrer un commentaire

 
Top