Pub

Image Map

0
Le Secrétaire Général de la CENCO, l’abbé Donatien Nshole, dit espérer que le président Joseph Kabila va nommer un Premier en tenant compte de la proposition lui faite par les Évêques le 28 avril 2017 dernier au cours de l’audience leur accordée à l’issue de leur mission de bons offices.


Dans une interview accordée ce vendredi 7 avril à notre source, l’Abbée Nshole dit que la CENCO suppose que la nomination du Premier ministre se fera dans le respect de l’esprit et de la lettre de l’Accord. Selon lui,  le fait que Joseph Kabila ait demandé au Rassemblement d’harmoniser les points de vue signifie que tout devrait se faire de concert avec cette plateforme politique.

Vous aviez rencontré le président de République à qui vous aviez donné votre formulation en rapport avec la nomination d’un Premier ministre. Vous estimez  que la démarche actuelle du président correspond à votre formulation?

Le président de la République avait promis de trouver une solution en partant des propositions des évêques. Et il a annoncé qu’il nommerait le Premier ministre. Nous supposons qu’il va le faire dans le respect de l’esprit et de la lettre de l’Accord. Mais tant qu’il n’a pas encore agi, nous n’avons pas à juger de quoi que ce soit.


La CENCO avait proposé que le Premier ministre soit nommé après consultations avec le Rassemblement. Peut-on dire que les consultations menées en début de semaine par le président soient dans ce cadre là?

Je crois qu’il a compris! le fait qu’il a dans son discours demandé au Rassemblement d’harmoniser, je crois qu’il a compris. Mais ça ne suffit pas! Il a demandé au Rassemblement d’harmoniser les points de vue. Ça signifie que ça se fera avec le Rassemblement.

Dans le cas où ou un Premier ministre est nommé aujourd’hui, ça serait contraire à l’esprit de la proposition que vous avez faite?

La CENCO se prononcera en ce moment là. Maintenant, c’est trop tôt pour se prononcer.

Interview réalisée par Jacques Kini

Enregistrer un commentaire

 
Top