Pub

Image Map

0
Selon des sources concordantes, Eddy Kapend, l’ancien aide de camp du feu président Laurent-Désiré Kabila soupçonné d’être impliqué dans son assassinat, serait toujours en prison après l’attaque du CPRK (ex-Malaka).


La prison centrale de Makala à Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC), a été attaquée tôt mercredi matin par des miliciens d’un groupe sécessionniste politico-religieux. Ils sont parvenus à faire évader leur chef et une cinquantaine de personnes, selon le gouvernement congolais.

« Les adeptes de Bundu Dia Kongo ont attaqué dès l’aube la prison de Makala, faisant évader une cinquantaine de prisonniers dont leur gourou, Ne Muanda Nsemi. La police poursuit les assaillants« , a déclaré le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende.


Selon le témoignage d’un prisonnier évadé,  Eddy Kapend, ancien bras droit de Laurent Désiré Kabila et condamné à mort depuis 2001, se serait également évadé. « Tout le monde est sorti, ceux qui restent en prison sont morts », a-t-il insinué. Une version contredite par les autorités.

Le ministre de la justice Alexis Thambwe affirme que « tous les emblématiques » sont toujours en prison.

(politico via www.diaspordc.com)

Enregistrer un commentaire

 
Top