Goma : les quatre artistes plasticiens promettent de « continuer la lutte »

Au lendemain de leur libération de la prison de Munzenze à Goma, les quatre artistes plasticiens interpellés vendredi ont promis de continuer leur lutte au prix de leur vie.

«Nous continuerons avec la lutte, car, c’est notre devoir. Peu importe ce qui peut nous arriver. Il y a eu des gens comme des Lumumba qui étaient morts pour ce pays, pourquoi pas nous ? et  personne ne vivra éternellement. Nous avons le devoir d’aider nos populations » a affirmé Benoît Mugabo, l’un des artistes au cours d’un pont presse qu'ils ont animé jeudi 29 juin à Goma.

Revenant sur leur interpellation, son collègue Precy Numbi a estimé qu’ils ont été mal compris par les forces de l’ordre.

A l’en croire, la manifestation qu’ils ont organisé vendredi dernier et qui a conduit à leur interpellation s’inscrivait dans le cadre d’une « performance artistique en rapport avec la situation d’insécurité et de crise politique actuelle en RDC ».
[ads-post]
« Nous nous sommes des artistes. Nous croyons dans l’avenir de ce pays. On veut vraiment bâtir un édifice. On veut construire notre héritage dans ce pays. C’est pourquoi nous faisons des initiatives grâce à l’art. L’art, c’est comme un luxe ici chez nous » a-t-il expliqué.

Les quatre artistes avaient été interpellé vendredi dernier à Goma alors qu’ils manifestaient dans la rue,  à travers leur art, par rapport à l‘insécurité à Beni et dans les Kasaï.

Après 5 jours de détention à la prison de Munzeze, ce sont leurs collègues du groupe Gomart Gallery qui ont payé la caution de 200 dollars américains pour obtenir leur « libération provisoire ».

radio okapi

Au lendemain de leur libération de la prison de Munzenze à Goma, les quatre artistes plasticiens interpellés vendredi ont promis de continuer leur lutte au prix de leur vie.