La Dynamique de l’opposition en prière ce vendredi en mémoire des personnes tuées aux Kasaï

Une messe de suffrage sera célébrée ce 21 juillet 2017 à 15 heures à la Cathédrale Notre Dame du Congo à Lingwala (Kinshasa) sur demande de la  Dynamique de l’opposition en mémoire des victimes des massacres dans les provinces du Kasaï. Les opposants indiquent que cette célébration eucharistique vise à prier pour le repos des âmes péris aux Kasaï, à Beni ainsi que dans d’autres parties du pays.

«La situation du Kasaï étant fraîche et récente, elle a fait l’objet de la demande de messe mais ce culte vise à prier pour tous nos compatriotes dont les vies sont fauchées chaque  jour du fait de la violence de l’État congolais. C’est aussi l’occasion de nous souvenir et sensibiliser tous les Congolais sur les tragédies qui leur sont infligées et sur la nécessité de s’engager pour y mettre fin», a dit André Claudel Lubaya, Coordonnateur adjoint de la Dynamique de l’opposition.

A en croire le député national Lubaya, la messe de requiem de ce vendredi sera une occasion d’exiger la justice pour les Congolais morts dans les violences.

«Politiquement, la messe impose à tous, le devoir de mémoire et à travers cela, la nécessité de continuer à  exiger la justice. C’est l’occasion de rappeler notre demande d’une enquête internationale indépendante pour établir les responsabilités de ces tragédies, punir les coupables et réparer les préjudices, réconcilier les gens. Sans justice, il est impossible d’y parvenir. D’où, la célébration de cette messe », a ajouté Lubaya.

La Dynamique de l’opposition invite pour ce faire, la population à se vêtir en noir. Cette plate-forme promet par ailleurs de constituer en partie civile avec l’appui du collectif des avocats, afin d’obtenir la justice pour les victimes et sanctionner leurs « bourreaux ».

Christine Tshibuyi

Une messe de suffrage sera célébrée ce 21 juillet 2017 à 15 heures à la Cathédrale Notre Dame du Congo à Lingwala (Kinshasa) sur demande de la Dynamique de l’opposition en mémoire des victimes des massacres dans les provinces du Kasaï. Les opposants indiquent que cette célébration eucharistique vise à prier pour le repos des âmes péris aux Kasaï, à Beni ainsi que dans d’autres parties du pays.

Image Map