La Monusco annonce le retrait d’environ 750 casques bleus fin août

Maman Sambo Sidikou, Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU et chef de  la Mission des Nations unies pour la stabilisation au Congo (MONUSCO) a annoncé ce lundi 17 juillet le retrait d’au moins 750 casques bleus encore présents en République démocratique du Congo (RDC).

C’est à l’issue de sa rencontre avec le Vice-premier ministre en charge de l’Intérieur Emmanuel Shadary que le chef de la Monusco a évoqué ce retrait qu’il qualifie de « revue stratégique » qui, d’après lui, interviendrait à la fin du mois d’août de cette année.

« Je suis avec le chef adjoint des forces de la Monusco. Nous savons déjà que d’ici à la fin du mois d’août il y aura au moins 750 qui vont partir. Et une feuille de route va être développée pour dire à quel rythme les gens vont partir. Maintenant il faut en discuter avec le gouvernement. Il faut s’assurer que les endroits que nous laissons derrière nous sont bien couverts par les Forces armées du Congo pour que la protection des populations soit réellement assurée », a dit Maman Sidikou ce lundi 17 juillet 2017 après son entretien avec Emmanuel Shadary.

Cette annonce intervient alors que pour la période du 1er juillet 2017 au 30 juin 2018, les Nations unies vont dépenser 7,3 milliards USD pour leurs opérations de maintien de la paix au lieu de 7,87 milliards actuellement, soit une baisse de 7,2%. La décision avait été entérinée le 28 juin par l’ONU sous la pression des USA. Les missions onusiennes en RDC, en Haïti, au Darfour et au Soudan sont les plus affectées parce que plus coûteuses.

Will Cleas Nlemvo

Maman Sambo Sidikou, Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU et chef de la Mission des Nations unies pour la stabilisation au Congo (MONUSCO) a annoncé ce lundi 17 juillet le retrait d’au moins 750 casques bleus encore présents en République démocratique du Congo (RDC).