Des traces de sang devant la prison de Makala

Des traces de sang sont visibles devant la prison central de makala à Kinshasa mais aussi sur l’avenue 24. Des coups de feu retentissent depuis 9 heures ce lundi 7 août 2017 dans des quartiers qui environnent la prison centrale de Makala.

Un militaire identifié comme PM trouvé devant la prison centrale affirme qu’ils ont fait face à des « adeptes de Ne Mwanda Nsemi, le chef de la secte Bundu Dia Mayala”. Le militaire se félicite de la “défaite” des assaillants.

« Ils étaient nombreux ici, nous les avons défaits et nous les attendons. Qu’ils viennent, je vais leur pointer l’arme sur les fesses », explique-t- il.

Les habitants confirment que les affrontements étaient intenses entre forces de l’ordre et « adeptes de Ne Mwanda Nsemi » mais personne ne sait affirmer s’il y a eu des morts. Plusieurs sources confirment cependant plusieurs blessés parmi les « adeptes »

« Vous voyez le sang, c’est même dans les avenues parce que les adeptes ont fui, ils sont juste passés ici », dit un habitant rencontré sur l’avenue Lubaki en diagonale de la prison de Makala.

Pour l’heure, les militaires et certains éléments de la police en état d’alerte quadrillant la prison de Makala autorisent le passage des véhicules devant la prison.

Stanys Bujakera

Des traces de sang sont visibles devant la prison central de makala à Kinshasa mais aussi sur l’avenue 24. Des coups de feu retentissent depuis 9 heures ce lundi 7 août 2017 dans des quartiers qui environnent la prison centrale de Makala.