Kongo-central : 4 morts et plusieurs blessés dont des policiers (Bilan provisoire)

A Matadi, chef-lieu de la province du Kongo Central, deux personnes ont été tuées et deux autres blessées gravement parmi les  adeptes du Mouvement Bundu Dia Mayala (BDM) ce lundi 7 août 2017. Deux personnes ont également été tuées dans la cité côtière de Muanda, selon des sources d’ACTUALITE.CD. Dans plusieurs villes et cités du Kongo central, des adeptes de BDM se sont rassemblés répondant à l’appel de juin dernier lancé par leur chef spirituel Ne Mwanda Nsemi.  De Kisantu, à Kimpese, en passant par Matadi, Boma, Kanzi, Muanda, Lukula et Tshela les manifestants avaient des banderoles où l’on pouvait lire notamment « le Congo aux Congolais, le Rwanda aux Rwandais»

La police rapporte que c’était aux environs de 9 heures que « de façon  synchronisée au niveau de Boma, les assaillants se sont dirigés jusqu’à la mairie où ils ont été dispersés sans incident. »

«A Matadi, l’aile dure a retrouvé sur son parcours les forces de l’ordre et lors des affrontements l’on a déploré deux morts du côté des inciviques et trois policiers grièvement blessés», a également dit la Police.

Ces évènements ont paralysé les activités dans plusieurs villes et cités du Kongo-central.

Depuis Matadi, Danny Kinda N’zita

A Matadi, chef-lieu de la province du Kongo Central, deux personnes ont été tuées et deux autres blessées gravement parmi les adeptes du Mouvement Bundu Dia Mayala (BDM) ce lundi 7 août 2017. Deux personnes ont également été tuées dans la cité côtière de Muanda, selon des sources d’ACTUALITE.CD. Dans plusieurs villes et cités du Kongo central, des adeptes de BDM se sont rassemblés répondant à l’appel de juin dernier lancé par leur chef spirituel Ne Mwanda Nsemi. De Kisantu, à Kimpese, en passant par Matadi, Boma, Kanzi, Muanda, Lukula et Tshela les manifestants avaient des banderoles où l’on pouvait lire notamment « le Congo aux Congolais, le Rwanda aux Rwandais»