Aubin Minaku:” la lutte pour la démocratie ne peut nullement avoir pour but de mettre le pays à feu et à sang”

Dans son discours pour l’ouverture de la 19ème conférence générale annuelle  du Forum des commissions électorales de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC), le président de l’Assemblée nationale s’est attaqué à ce qu’il qualifie de “politique de la rue”.

Pour Aubin Minaku, la lutte pour la démocratie ne peut nullement avoir pour but de mettre le pays à feu et à sang. “C’est par les vertus du dialogue, ainsi que par les fruits de la longanimité, de consolider les acquis du présent en usant d’un juste et sage ordonnancement entre les moyens et leurs fins“, a-t-il expliqué.

Le président de l’Assemblée nationale a également lancé un appel à tous les pays membres de la Sadc représentés à ce forum, à “améliorer le libre exercice de la démocratie dans tout l’espace de la sous-région, jusqu’à produire ensemble, un standard authentique défendable par ses résultats dans le concert des nations.”

Par ailleurs, Aubin Minaku a salué “les performances” de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), qui selon lui, fait progresser le processus électoral à grand pas dans le pays. “Avec à la clé, l’enrôlement déjà acquis de près de 42 millions des citoyens sur une projection de 45 millions,” précise-t-il.

politico

Dans son discours pour l’ouverture de la 19ème conférence générale annuelle du Forum des commissions électorales de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC), le président de l’Assemblée nationale s’est attaqué à ce qu’il qualifie de “politique de la rue”.