Emmanuel Macron appelle l’ONU à désigner un représentant spécial chargé de protection des journalistes dans le monde

Le président français Emmanuel Macron appelle l’ONU à désigner un représentant spécial chargé de protection des journalistes dans le monde. Macron l’a dit mercredi 20 septembre 2017 dans son discours en marge de la 72ème session de l’ONU qui se tient à New York.

“Et la liberté d’expression est elle aussi une bataille dont l’actualité n’est pas moins importante. L’ONU a vocation à protéger la liberté de ceux qui pensent, réfléchissent, s’expriment et notamment la liberté de la presse. C’est pourquoi j’appelle à la désignation d’un représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies sur la protection des journalistes dans le monde”, a déclaré le président français Emmanuel Macron.

Selon le chef de l’État français, “en aucun cas la lutte contre le terrorisme, le durcissement du monde dans lequel nous vivons ne saurait justifier la réduction de cette liberté”.

En République démocratique du Congo, la liberté de l’information est particulièrement malmenée. Selon le rapport de Reporters Sans Frontières (RSF) 2017 sur l’état de la presse en RDC,  les journalistes sont victimes des menaces, violences physiques, arrestations, détentions, et même assassinats. Sous le mandat du président Kabila, au moins 11 journalistes ont été assassinés sans que leurs meurtriers ne soient traduits en justice. Internet est régulièrement suspendu, souligne RSF.

Patrick Maki

Le président français Emmanuel Macron appelle l’ONU à désigner un représentant spécial chargé de protection des journalistes dans le monde. Macron l’a dit mercredi 20 septembre 2017 dans son discours en marge de la 72ème session de l’ONU qui se tient à New York.