Frederic Kitengie réagit : « un footballeur ne se vend pas comme un carat de diamant »

Après avoir été accusé par la partie Sanga Balende, à travers son chargé de communication, le manager du TP Mazembe vient de tenir une conference de presse cet après-midi du mardi 26 septembre au cours de laquelle il rejette tout en bloc,  lâchant parfois des propos discourtois.

Frédéric Kitengie  reconnait avoir twitté au début de cette affaire « un footballeur ne se vend pas comme un  carat de diamant ».

Evoquant l’affaire du transfert de Christian Luyindama au Standard de Liège, Frédéric enseigne que « un footballeur, on le met d’abord en prêt, et puis on négocie sa valeur pour pouvoir le vendre correctement. Il faut avoir une politique de placer des joueurs pour mieux les vendre. Ce n’est pas votre produit que vous sortez de votre puit de diamant que vous vendez au premier négociant pour avoir l’argent ».

Et d’ajouter qu’il regrette que le chargé de communication de Sanga Balende affirme qu’aucun dirigeant de Mazembe prenait le téléphone pour en parler avec eux. « J’ai été navré d’écouter qu’il a cherché à contacter les dirigeants de Mazembe et qu’on ne répondait pas au téléphone. Le mois dernier, j’ai été recu par le gouverneur Ngoyi Kasanji pour lui expliquer le transfert de Luyindama. Je n’ai pas reçu un soit disant appelle d’un communicateur ou du gouverneur Ngoy Kansanji », affirme t-il.

S’agissant de la lettre adressée à la FECOFA, Kitengie rappelle le règlement sportif qui veut qu’on se taise après avoir introduit un recours. «  Ils ont écrit une lettre pour demander la médiation de la Fecofa au début du mois de septembre. Mais avant la réponse, il passe devant les médias pour dire du n’importe quoi. Dans le règlement du sport qui stipule que  lorsque vous avez introduit un recours, vous ne devez pas aller devant les médias pour évoquer le même sujet, vous l’ anéantissez vous-même en attendant la réponse de l’instance », rappelle Frederic Kitengie, manager du TP Mazembe de Lubumbashi.


MCN TEAM / mediacongo.net

Après avoir été accusé par la partie Sanga Balende, à travers son chargé de communication, le manager du TP Mazembe vient de tenir une conference de presse cet après-midi du mardi 26 septembre au cours de laquelle il rejette tout en bloc, lâchant parfois des propos discourtois.