Kabila à l’ONU: la polémique de la salle vide n’est que congolaise

Comme d’habitude en République démocratique du Congo, le discours du Joseph Kabila ce samedi à l’ONU a laissé place à une véritable polémique au sujet de la salle quasiment vide. Néanmoins, il semble que le phénomène n’affecte pas seulement le président congolais.

C’est devant une salle quasiment vide que s’est exprimé le président Joseph Kabila ce samedi en marge de la 72ème Assemblée générale de l’ONU. Une situation qui a donné de l’eau au moulin des partisans de l’opposition pour s’attaquer au président qu’ils qualifient d’illégitime.

“Devant un tout petit carré de collaborateurs en rangs serrés, Joseph Kabila rate son tout dernier discours a New York ! Pathétique!” lance l’opposant Olivier Kamitatu sur son compte Twitter.

Néanmoins, la quasi-totalité de présidents africains qui se sont exprimés devant la tribune de l’ONU cette semaine ont connu le même problème, à en croire les photos récupérées sur leurs compte Twitter par la rédaction de POLITICO.CD.

Macky Sall, président démocratiquement élu du Sénégal, ne fait pas mieux que Joseph kabila, arrivé en fin mandat depuis l’année dernière.

Même situation pour Nana Akufo-Addo, président du Ghana. Seul Alassane Ouattara‏ de la Côté d’Ivoire semble faire mieux, sans toutefois atteindre le plein.

Politico

Comme d’habitude en République démocratique du Congo, le discours du Joseph Kabila ce samedi à l’ONU a laissé place à une véritable polémique au sujet de la salle quasiment vide. Néanmoins, il semble que le phénomène n’affecte pas seulement le président congolais.