La CENCO appelle l’UE à être cohérente dans sa position sur le processus électoral en RDC

La Conférence épiscopale nationale congolaise (CENCO) appelle l’Union européenne à être plus cohérente dans sa position sur le processus électoral en RDC.

« Nous appelons l’Union européenne à avoir une politique cohérente sur la crise congolaise. Nous craignons qu’au regard de l’évolution actuel que certains pays européens changent leurs positions » a dit la Conférence épiscopale nationale congolaise (CENCO) au cours d’une conférence de presse organisée à Bruxelles ce mardi 26 septembre 2017 au siège du  Réseau européen pour l’Afrique centrale (EurAc). Le Père Clément Makiobo Malelo de la Commission Épiscopale Nationale Justice et Paix du Congo a soutenu que le discours  souverainiste des dirigeants africains n’est pas véridique.

La CENCO conduite par son président Mgr Marcel Utembi est en mission de plaidoyers depuis lundi à Bruxelles.

Cette conférence s’est tenue à l’EurAc qui est une plateforme qui rassemble des organisations membres issues de la société civile de différents pays européens. Ces organisations travaillent sur et dans la région des Grands lacs. Elles soutiennent des organisations de la société civile au Burundi, en République Démocratique du Congo (RDC) et au Rwanda dans leurs efforts de promotion de la paix, de la défense des droits humains et du développement.

Actualité.cd

La Conférence épiscopale nationale congolaise (CENCO) appelle l’Union européenne à être plus cohérente dans sa position sur le processus électoral en RDC.