La CENCO à l’UE : « Il faut auditer la CENI, le soutien à cette institution doit être conditionné »

La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) a appelé les partenaires internationaux du processus électoral congolais et particulièrement l’Union européenne à conditionner tout soutien aux prescrits de l’Accord du 31 décembre.

« Le soutien à la CENI doit être conditionné par les prescrits de l’Accord du 31 décembre. Pour beaucoup de congolais, la CENI est devenue une caisse de résonance de la Majorité présidentielle », a dit le Père Clément Makiobo Malelo de la Commission Épiscopale Nationale Justice et Paix du Congo dans une conférence de presse organisée ce mardi au siège du  Réseau européen pour l’Afrique centrale (EurAc) à Bruxelles (Belgique).

La CENCO est en mission de plaidoyer cette semaine auprès des partenaires européens sur le processus électoral en RDC. 

« Pourquoi une période de trois mois à chaque centre d’enrôlement ? Pourquoi ne pas organiser cette opération en même temps partout. Et comment se passera l’enrôlement de la diaspora congolaise ? », s’est interrogé Mgr Marcel Utembi, président de la CENCO.

Le vendredi prochain, la CENCO se rendra à Paris dans le cadre de la même mission de plaidoyer.

actualité.cd

La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) a appelé les partenaires internationaux du processus électoral congolais et particulièrement l’Union européenne à conditionner tout soutien aux prescrits de l’Accord du 31 décembre.