Le porte-parole de syndicats des enseignants libéré

Arrêté le 19 septembre, Jean-Bosco Puna, Secrétaire Général du SYNECAT, porte-parole de la Synergie des Syndicats des Enseignants de la RDC et Secrétaire Permanent de la Société Civile, vient d’être libéré ce jeudi à Kinshasa.

Selon Christopher Ngoyi Mutamba, président de la Société civile, cinq agents supposés de l’Agence nationale de renseignements ont débarqué peu avant midi au siège de la Synergie des Syndicats des Enseignants de la RDC, au centre-ville de la capitale congolaise, pour “enlever” son porte-parole Jean-Bosco Puna mardi dans la capitale congolaise.

Le président de la Société civile en RDC affirme qu’il s’agirait d’une arrestation visant à faire pression sur le syndicat des enseignants, qui a décidé de radicaliser sa grève contre le gouvernement.

“C’est un harcèlement.  C’est une façon de faire pression la Synergie des Syndicats des Enseignants de la RDC afin qu’elle puisse abandonner le mouvement de grève. C’est en tout cas mal pensé, la décision ne vient pas de Jean-Bosco [Puna] seul, il n’est que porte-parole d’une synergie des syndicats“, explique-t-il.

En effet, les syndicats des enseignants sont entrés en grève générale depuis plusieurs jours pour réclamer le paiement de leurs salaires au “taux promis” par le Premier ministre Bruno Tshibala lors de son discours au Parlement en juin dernier, paralysant la rentrée scolaire à travers le pays.

politico

Arrêté le 19 septembre, Jean-Bosco Puna, Secrétaire Général du SYNECAT, porte-parole de la Synergie des Syndicats des Enseignants de la RDC et Secrétaire Permanent de la Société Civile, vient d’être libéré ce jeudi à Kinshasa.