Le Rassemblement se dit non-concerné à l’idée d’un troisième dialogue avec Joseph Kabila

Dans une mise au point faite ce jeudi 14 septembre 2017, Félix Tshisekedi, Président de ce regroupement de l’opposition, dit que le Rassemblement reste attaché aux conclusions de l’Accord du 31 décembre 2016 qui recommandent notamment l’organisation de la présidentielle en décembre 2017.

«Le Rassemblement ignore tout de l’organisation et de la tenue d’un troisième dialogue. Le Rassemblement profondément attaché à sa nouvelle feuille de route adoptée à l’unanimité à l’issue de son deuxième conclave et à ses nombreuses prises de positions subséquentes, rejette l’idée d’un troisième dialogue orchestrée et véhiculée par Joseph Kabila et ses acolytes. Le Rassemblement considère que Joseph Kabila a délibérément bloqué le processus électoral et sabordé l’Accord de la Saint sylvestre constate en conséquence que Joseph Kabila a renoncé et donc perdu la légitimité que seul l’Accord lui conférait, il ne peut en aucune manière se prévaloir de la qualité de président de la RDC, s’étant lui-même disqualifié, il n’est dès lors plus un interlocuteur crédible, il est un problème intégral, le processus prévu par l’accord, doit aboutir, se poursuivre sans Joseph Kabila », dit Félix Tshisekedi président du Rassemblement

Côté Majorité présidentielle,   on dit s’en tenir également à l’Accord du 31 décembre “qui pour le pouvoir est en cours d’exécution.”

Stanys Bujakera

Dans une mise au point faite ce jeudi 14 septembre 2017, Félix Tshisekedi, Président de ce regroupement de l’opposition, dit que le Rassemblement reste attaché aux conclusions de l’Accord du 31 décembre 2016 qui recommandent notamment l’organisation de la présidentielle en décembre 2017.