Loi électorale: Voici les innovations attendues par la CENI

La révision de la loi électorale est en gestation au niveau du gouvernement.

Joint au téléphone, Jean-Pierre Kalamba Ngalula Wa Mulumba, le rapporteur de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), a exprimé les attentes de la Centrale électorale. Il a fait savoir que la CENI voudrait que le vote électronique ou semi électronique qui fait défaut dans la loi en vigueur, soit introduit dans loi révisée.

En plus de l'introduction du vote électronique, la CENI souhaite que la liste des candidats soit limitée pour éviter les candidatures fantaisistes comme aux élections de 2017, soit 18.000 candidats contre 500 siège à l'Assemblée nationale.

Selon Jean-Pierre Kalamba, la CENI suggère également l'augmentation de la caution à payer par les candidats, une manière également de décourager lesdites candidatures fantaisistes.

Il faut noter que parmi ces innovations voulues par la CENI, celle relative au vote électronique fait déjà jaser.

Lors de la dernière conférence des présidents, les groupes parlementaires de l'opposition avait énergiquement protesté contre le vote électronique défendue par Corneille Nangaa.

MCN Team / mediacongo

La révision de la loi électorale est en gestation au niveau du gouvernement.