L’opposition et la Société civile rejettent “tout calendrier électoral de la CENI allant au delà de décembre 2017”

Depuis New York aux Etats-Unis, les opposants Félix Tshisekedi et Moïse Katumbi ont rejoint Paul Nsapu et Floribert Anzuluni, appelant les Nations Unies à rejeter tout calendrier électoral de la CENI allant au delà de décembre 2017.

Dans un communiqué commun, les personnalités de l’opposition politique et de la Société civile en République démocratique du Congo ont apporté leur adhésion au “Manifeste du Citoyen Congolais” signé par la Société civile congolaise et les mouvements citoyens à Paris en date du 17 août 2017 et demandant une transition citoyenne sans Mr Joseph Kabila.

“Réunis ce jour à New York en marge de l’Assemblée Générale des Nations Unie devant discuter notamment dela situation qui prévaut en République démocratique du Congo : attachés au respect de la Constitution et à la mise en œuvre dans toutes ses dispositions de l’Accord global e inclusif du 31 décembre 2016 qui avait été signé au Centre interdiocésain de Kinshasa sous la médiation des. Evêques de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO)“, expliquent-ils dans leur communiqué.

Ces personnalités annoncent également refuser tout calendrier électoral allant au-délà de décembre 2017 et tout projet de projet de référendum. “Notre peuple reste attaché à sa Constitution et rejettera par tous les moyens pacifiques tout projet de calendrier électoral qui ne serait pas conforme à l’ Accord du 31 décembre 2016, et tout projet deréférendum constitutionnel tendant à déverrouiller les dispositions intangibles de la Constitution relatives au nombre et à la durée du mandat du Président de la République à travers la caporalisation de la Cour constitutionnelle car le peuple congolais comme tous les autres peuples du monde a un droit inaliénable à la démocratie, au développement et à la paix“

politico

Depuis New York aux Etats-Unis, les opposants Félix Tshisekedi et Moïse Katumbi ont rejoint Paul Nsapu et Floribert Anzuluni, appelant les Nations Unies à rejeter tout calendrier électoral de la CENI allant au delà de décembre 2017.