Martin Fayulu : Le Rassemblement ne veut plus du calendrier électoral

Président de l’Ecidé, Martin Fayulu s’oppose à tout nouveau dialogue avec le pouvoir congolais. “Le compromis politique issu de l’accord de la Saint-Sylvestre n’a pas été respecté“, dit-il.

Pour lui, le président Joseph Kabila doit partir au plus tard en décembre 2017. “Laissant ainsi la place à une transition courte et responsable. Le président qui sera désigné, son Premier ministre et les ministres à venir ne se présenteront pas aux élections. Leur mission sera de conduire le pays vers des élections, en commençant par ordonner l’audit du fichier électoral actuel” explique-t-il.

Nouvelle donne de la position des opposants, Martin Faluyu affirme qu’il n’est plus question de demander la publication du calendrier électoral. “Nous avons dépassé la revendication relative à la publication du calendrier électoral“, dit-il, avant de préciser: “Pour nous, les choses sont claires : le régime en place multiplie des subterfuges pour justifier un nouveau « glissement ». Mais qu’il y ait élection ou pas, au 31 décembre, Kabila doit partir.

politico

Président de l’Ecidé, Martin Fayulu s’oppose à tout nouveau dialogue avec le pouvoir congolais. “Le compromis politique issu de l’accord de la Saint-Sylvestre n’a pas été respecté“, dit-il.