Passeports: un député porte plainte “contre l’Etat congolais”

Alors que la polémique bat son plein au sujet de l’interdiction de passeports semi-biométriques en République démocratique du Congo, un député de l’opposition annonce porter plainte auprès de la Cour Constitutionnelle contre l’Etat. 

La polémique enfle au sujet de l’interdiction prochaine des passeports semi-biométriques en RDC. Après le député Juvenal Munubo, qui a adressé une question orale avec débat au vice-Premier minsitre et ministre des Affaires étrangères Léonard She Okitundu, c’est au tour d’un autre député de l’opposition de passer à l’action.

“Mes avocats vont déposer, dès demain, une requête au niveau de la Cour suprême de justice [Cour Constitutionnelle] déférant ainsi la mesure impopulaire du gouvernement en ce qui concerne le délai de 30 jours au-delà pour invalider les passeports”, affirme le député Toussaint Alonga au micro de TOP Congo FM.

Avant lui, Un groupement a même initié une pétition sur la plateforme internet “change.org”, atteignant près de 10.000 signatures en une journée. “C’est pétition qui s’oppose à l’invalidation des passeports congolais semi-biométriques à partir du 16 octobre prochain relatif au communiqué publié par le vice-ministre des affaires étrangères Mr AGGEE AJE MATEMBO TOTO“, explique Veridique Musambaghani, l’un des initiateurs de la pétition.

politico

Alors que la polémique bat son plein au sujet de l’interdiction de passeports semi-biométriques en République démocratique du Congo, un député de l’opposition annonce porter plainte auprès de la Cour Constitutionnelle contre l’Etat.