RDC: Un policier abattu par des hommes armés à Kananga

Le brigadier en chef de la police Moïse Badibanga Balanganayi du sous commissariat du quartier Tshinsambi à Kananga a été retrouvé baignant dans le sang ce vendredi matin sur l’avenue Katembue derrière le couvent des soeurs de la paroisse Sainte Alphonse à l’Azda.

Le bourgmestre de Kananga Édouard Ntumba Buabua a dit ce vendredi 29 septembre 2017 à ACTUALITE.CD que c’est la nuit dernière vers 3 heures qu’il a été réveillé par une alerte du chef du quartier lui annonçant la présence des hommes armés dans sa juridiction.

« J’ai mis en mouvement les policiers de la patrouille munis d’une arme d’intervention. Ils ont essuyé des tirs nourris de la part des assaillants. Malheureusement l’un d’eux, atteint dans le dos, est mort sur place », a expliqué le bourgmestre.

Alphonsine Bampia, une habitante du quartier où l’incident s’est produit et chez qui ces hommes armés avaient fait irruption, reconnaît avoir vu des hommes habillés en tenue des Fardc.

« Ils étaient nombreux. Six sont entrés dans la maison et m’ont exigé 5.000$. Quand je leur ai dit que je n’avais rien et je ne vendais que des épices pour la survie de mon foyer. Ils m’ont obligé de me déshabiller. Je les ai supplié et l’un d’eux me soupçonnait de mentir. C’est ainsi qu’ils ont amené tous les petits effets de la maison « , a-t-elle raconté.

Les habitants du quartier rapportent avoir entendu des tirs pendant près d’une heure.

Le commissaire provincial de la police de Kasaï Central, le Général Fidèle Kaumba,  a noté une recrudescence de l’insécurité entretenue par des hommes armés depuis un temps dans la ville de Kananga. Il a cet effet promis d’intensifier les patrouilles.

Un officiel qui a requis l’anonymat déplore le manque des moyens de locomotion et d’équipements en faveur de la police.

Sosthene Kambidi

Le brigadier en chef de la police Moïse Badibanga Balanganayi du sous commissariat du quartier Tshinsambi à Kananga a été retrouvé baignant dans le sang ce vendredi matin sur l’avenue Katembue derrière le couvent des soeurs de la paroisse Sainte Alphonse à l’Azda.