504 jours additifs pour les élections : la Monusco répond à Nangaa

Au cours de son point de presse hebdomadaire de ce mercredi 18 octobre, la Monusco a donné son point de vue sur la question de 504 jours additifs sollicités par le président de la Ceni pour organiser les élections.

A travers son porte-parole ai, Florence Marshall, la Monusco dit continuer à soutenir l'Accord du 31 décembre 2016 qui exige les élections au plus tard le 31 décembre 2017.

Cette institution onusienne pense que le compromis de la Saint-Sylvestre reste valable. Par contre, elle demande la publication d'un calendrier électoral budgétisé et réaliste.

Pour y parvenir, conclut Florence Marshall, la Monusco en appelle à l'esprit de consensus qui a prévalu lors de la signature du Centre interdiocésain.

MCN Team

Au cours de son point de presse hebdomadaire de ce mercredi 18 octobre, la Monusco a donné son point de vue sur la question de 504 jours additifs sollicités par le président de la Ceni pour organiser les élections.