Congo Airways : bientôt des vols commerciaux vers Dubaï ?

La République Démocratique du Congo et les Emirats arabes unis viennent de signer un protocole d’accord en matière de navigation aérienne et de transfert des techniques et des compétences en cette matière, a appris l’ACP, mercredi du ministère des Transports.

Le vice-Premier ministre, ministre des Transports et voies de communication, José Makila Sumanda, qui a représenté le gouvernement, a déclaré que la RDC vient de s’ouvrir au monde en matière de navigation aérienne grâce à cet accord.

La société aérienne nationale congolaise « Congo Airways » effectuera désormais des vols commerciaux à destination de Dubaï aux Emirats arabes unis, et inversemment, Emirates, la compagnie nationale Dubaïote, fera des vols vers la RDC, a déclaré le ministre José Makila. 

Une coopération avec échanges d’expériences

Cet accord porte également sur les échanges d’expériences entre les services aériens, notamment l’administration de l’aviation civile congolaise et celle de Dubaï.

Le vice-Premier ministre Makila, indique la source, a laissé entendre que ces accords entrent dans le cadre des efforts que déploie le gouvernement de la République démocratique du Congo pour faire sortir le pays de la liste noire de l’Union Européenne plus précisément la société nationale aérienne « Congo Airways ».

C’est dans ce contexte, ajoute la source, que le gouvernement a encouragé la délégation des experts de l’Association internationale des transporteurs aériens (IATA), qui a séjourné le mois dernier à Kinshasa dans le but d’une mission d’audit de certification de sécurité aérienne des opérations de Congo Airways.

Dans le cadre de la matérialisation de ce protocole d’accord de Dubaï, poursuit la source, une délégation des experts des Emirats Arabes Unis est attendue dans les prochains jours en RDC. 

ACP / MCN

La République Démocratique du Congo et les Emirats arabes unis viennent de signer un protocole d’accord en matière de navigation aérienne et de transfert des techniques et des compétences en cette matière, a appris l’ACP, mercredi du ministère des Transports.