Elections en 2018: le peuple congolais est le « seul maître de son destin », répond Fayulu

La visite en République démocratique du Congo de l’Ambassadrice américaine à l’ONU,  Nikki Haley, s’est soldée sur une position de voir lieu les élections en 2018, contrairement à l’accord du 31 décembre, et à la position de la Commission électorale nationale internationale (CENI).

La position américaine, dénoncée par la majorité au pouvoir, est autant décriée du côté de l’opposition. Pour la Dynamique de l’Opposition, organisation membre du Rassemblement, les élections crédibles et transparentes doivent être organisées « au terme d’une transition sans Monsieur Joseph Kabila qui demeure le goulot d’étranglement du processus électoral congolais », affirme que communiqué signé par Martin Fayulu. 

Cette plateforme soutient la position de la principale coalition de l’opposition qui appelle à une transition « sans le président Kabila » dès la fin de l’année en cours.

« La Dynamique saisit cette occasion pour rappeler au peuple congolais qu’il est le seul maître de son destin et l’appelle ainsi à être vigilant et à multiplier les actions pour contraindre Monsieur Kabila à quitter le pouvoir au plus tard à la fin de l’année en cours« , ajoute ce communiqué.

politico

Vous recherchez Une Maison, Une Voiture, Un Téléphone, Un Ordinateur à acheter ou vous voulez vendre Votre Maison, Votre Voiture, Votre Téléphone, Votre Ordinateur etc... Téléchargez l'application "SOMBATEKA" sur Google Play en cliquant sur ce lien https://play.google.com/store/apps/details?id=com.sombateka

La visite en République démocratique du Congo de l’Ambassadrice américaine à l’ONU, Nikki Haley, s’est soldée sur une position de voir lieu les élections en 2018, contrairement à l’accord du 31 décembre, et à la position de la Commission électorale nationale internationale (CENI).