ETEKIAMAGATE : V.Club et DCMP trouvent un compromis « BIOMÉTRIQUE »

*L’avant-centre rwandais d’origine congolaise restera bel et bien chez V. Club jusqu’au 20 janvier 2018. 

Après le tollé général d’abord sur l’affaire des passeports puis les permis de conduire, le mercato congolais n’a pas dérogé à cette pratique qui devient une règle en RDC.

Un compromis "biométrique" a été trouvé entre l’AS V.Club et Dcmp sur le transfert de l’avant-centre rwandais d’origine congolaise, Taddy Agiti Etekiama. Les deux frères ennemis de la capitale ont trouvé un modus vivendi pour qu’ils n’aient plus de frustrations dans un camp comme dans l’autre. Le joueur restera bel et bien chez V.Club jusqu’au 20 janvier 2018 à en croire le contrat qui le lie au club.

Parti pour le Koweït via la Turquie, le nom du joueur était bel et bien sur la liste des anciens joueurs de l’AS V.Club de Kinshasa qui n’étaient pas concernés par le mercato. 
Ce, en dépit d’une pléthore de joueurs libérés au terme de cette saison sportive 2016-2017, avec à la clé au moins dix-sept partants.

LE FUGITIF ETEKIAMA

Curieusement après son test non concluant au Koweït, le buteur-maison des dauphins noirs a jugé bon intégrer le club rival du Dcmp.

Selon une source proche du club qui a requis l’anonymat, Taddy Agiti Etekiama a laissé entendre que les dirigeants de V.Club n’ont pas trouvé un accord avec le club koweïtien suite à un problème d’argent et pourtant il a réussi son test. Ce qui explique son indignation.
Les événements vont se dérouler avec une vitesse de croisière. Il va parapher un contrat de deux ans, le mercredi 27 septembre dans la soirée. Une information qui sera confirmée par le 1er Conseiller des immaculés, Jérôme Ntangu.

La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre à Kinshasa. Le lendemain « l’Etekiamagate » est sur les lèvres de plus d’un sportif congolais en général et kinois en particulier.

LE CHIEN ABOIE, LA CARAVANE PASSE

Les dirigeants de V.Club s’indignent en disant ne pas être au courant de la situation. En effet, le contrat professionnel de l’athlète est de 5 ans soit du 20 janvier 2013 au 20 janvier 2018.

En dépit des déclarations de ceux-ci,le meilleur buteur des dauphins noirs en Coupe d’Afrique des Clubs toutes compétitions confondues va même s’ entraîner le jeudi 28 septembre avec les vert et blanc au stade des Martyrs.

Les photos de Etekiama à l’entraînement du Dcmp sont balancées dans les réseaux sociaux.

La polémique va crescendo entre les deux camps tant dans la rue en général et en particulier dans les Fédérations Congolaises des Discussions (Fecodi).Le bonheur des Imaniens fait le malheur des V.Clubiens.

COURTE JOIE DES IMANIENS ET UN COMPROMIS

Néanmoins cette joie sera éphémère car les dirigeants des Moscovites prennent le taureau par les cornes en rappelant le joueur à l’ordre.

Celui-ci va s’entraîner au centre sportif de V.Club à Kimbondo dans la commune de Mont-Ngafula le vendredi 29 septembre dans la matinée.

Ils vont aller même plus loin en exhibant la clause du contrat à leurs homologues dribblés pour la circonstance par Etekiama qui a cette fois-ci fait parler sa ruse et son talent non pas sur le gazon mais en dehors du terrain.

Les imaniens ont crû à la bonne foi du joueur en lieu et place du document officiel attestant noir sur blanc son contrat avec le club. Quelle naïveté !

Ainsi en s’imprégnant du contenu du dossier, le vrai blé fut donc séparé de l’ivraie.
Les deux camps ont mis un peu d’eau dans leur vin. Ils ont promis que ce genre des cas ne se reproduiront pas.

Tout est bien qui finit bien.
Cette affaire rappelle celle qui opposait le goalkeeper de l’équipe nationale, Matampi Vumbi Ley du Tout-Puissant Mazembe de Lubumbashi avec le club kinois de Shark Club.
Sous contrat avec les Corbeaux de l’ex-Katanga, Matampi a voulu s’ engager avec le requins bleus de Kinshasa vu son temps de jeu très réduit au risque de perdre sa place dans la sélection. La concurrence étant très rude avec l’international ivoirien Sylvain Gbohou.

Le club de la capitale du cuivre a pesé de tout son poids pour faire fléchir l’ancien gardien du Dcmp et lui faire revenir au bon sens.

Les joueurs congolais doivent apprendre à être sérieux et les clubs du pays se doivent de suivre à la lettre le contrat des athlètes pour éviter certaines tergiversations inutiles aux conséquences multiples et souvent fâcheuses.

Vivement un accord entre les clubs pour barrer la route à ce comportement qui n’honore pas le football congolais. 

Gloire BATOMENE

*L’avant-centre rwandais d’origine congolaise restera bel et bien chez V. Club jusqu’au 20 janvier 2018.