Il y aura des troubles majeurs en RDC sans les élections et le respect de l’accord du 31 décembre, affirme un rapport stratégique de l’ONU

Un rapport stratégique de la mission de maintien de la paix de l’ONU au en RDC (MONUSCO) indique que la tenue d’une élection présidentielle crédible est la clé pour mettre fin à la crise politique qui est le moteur principal de la violence et des violations des droits de l’homme.

Le secrétaire général Antonio Guterres a averti dans ce rapport au Conseil de sécurité de l’ONU que la RDC risque de «retourner dans le conflit», tout en affirmant que le président Joseph Kabila a également une «occasion historique de cimenter son héritage» en tant que premier président de la RDC à avoir un successeur élu.

Dans ce rapport de 27 pages, obtenu lundi par The Associated Press, M. Guterres a déclaré que “tous les efforts” doivent être axés sur le maintien de l’accord du 31 décembre, exigeant des élections d’ici la fin de 2017 et pour “assurer la protection des civils et des humains droits.”

Mais le chef de l’ONU a déclaré que, sans progrès tangible dans l’achèvement de l’enrôlement des électeurs, la publication d’un «calendrier électicooral crédible» et la mise en œuvre des mesures de décrispation demandées dans l’accord , la RDC “devrait entrer dans une période de volatilité extrême. “Cela sera marqué” par une confrontation de plus en plus ouverte entre l’opposition et le gouvernement et les troubles majeurs dans une population confrontée à des difficultés immenses “, a-t-il déclaré.

politico

Un rapport stratégique de la mission de maintien de la paix de l’ONU au en RDC (MONUSCO) indique que la tenue d’une élection présidentielle crédible est la clé pour mettre fin à la crise politique qui est le moteur principal de la violence et des violations des droits de l’homme.