La pétition contre Minaku rejetée

La pétition contre le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, vient d’être rejetée ce samedi après-midi à Kinshasa. 

Une motion incidentielle du député François Nzekuye faisant valoir “plusieurs irrégularités” dans cette pétition déposée contre Aubin Minaku, également Chef de la coalition des partis au pouvoir en RDC,  a eu raison de cette pétition initiée par le député Toussaint Alonga.

Tout a commencé le vendredi dernier lors d’une plénière à l’Assemblée nationale à Kinshasa. Après l’affaire passeport, avec le vice-Premier ministre et ministre des Affaires Léonard She Okitundu, l’Assemblée nationale s’est penchée sur les motions de défiance contre le vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur, Ramazany Shadary et le ministre d’Etat en charge de la Justice et Garde de sceaux, Alexis Thambwe Muamba.

Malheureusement, alors que la motion de défiance contre le ministre de l’Intérieur venait d’être lue, une motion d’ordre ou incidentielle, initiée par le député de la majorité Zacharie Bababaswe, a demandé la non tenue du débat. Ainsi, à en croire le député Bababwe, il y aurait des irrégularités dont « l’illisibilité du nom » de l’un des signataires qui ne serait même « pas un député ».

En colère, les députés de l’opposition ont décidé de quitter la salle de plénières, accusant le président de l’Assemblée, le député Aubin Minaku, Secrétaire général de la Majorité Présidentielle de chercher à “sauver les deux ministres issus de sa famille politique.

Dans la foulée, le député Toussaint Alonga a menacé d’initier une pétition contre le speaker de la Chambre basse.

politico

La pétition contre le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, vient d’être rejetée ce samedi après-midi à Kinshasa.