Le Rassemblement insiste sur une transition citoyenne et pacifique sans Kabila à partir du 31 décembre

Le Rassemblement réaffirme sa volonté de voir s’installer en RDC une transition politique sans l’actuel président Joseph Kabila.

Dans un communiqué publié ce mardi 24 octobre 2017 et signé par Pierre Lumbi, le Rassemblement « réaffirme sa position exprimée lors de la clôture de son deuxième conclave que Monsieur Kabila doit quitter le pouvoir au plus tard le 31 décembre afin de permettre la mise en place d’une transition citoyenne pacifique sans lui »

Deux jours plutôt,  Félix Tshisekedi avait annoncé, lui à Lubumbashi, que le Rassemblement ne considère plus Joseph Kabila comme président de la République.

« Nous leur avons donné une voie de sortie avec l’accord du 31 décembre, mais ils ont craché dessus. Nous sommes devenus intransigeants. Dès cet instant, nous ne considérons plus Joseph Kabila comme président. Nous préparons notre peuple à le mettre hors d’état de nuire », avait dit Félix Tshisekedi au cours d’une conférence de presse organisée à la résidence de Gabriel Kyungu wa Kumwanza, quelques minutes après avoir foulé le sol lushois.

L’idée de transition sans Kabila, soutenue par l’opposition et une grande partie de la société civile, est rejetée par la Majorité présidentielle.

actualite.cd

Vous recherchez Une Maison, Une Voiture, Un Téléphone, Un Ordinateur à acheter ou vous voulez vendre Votre Maison, Votre Voiture, Votre Téléphone, Votre Ordinateur etc... Téléchargez l'application "SOMBATEKA" sur Google Play en cliquant sur ce lien. C'est 100% gratuit. https://play.google.com/store/apps/details?id=com.sombateka

Le Rassemblement réaffirme sa volonté de voir s’installer en RDC une transition politique sans l’actuel président Joseph Kabila.