Lubumbashi: L’UDPS accuse le pouvoir d’utilisation “abusive” des forces pour empêcher F. Tshisekedi de ses mouvements

L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) condamne la restriction des mouvements imposée par les forces de l’ordre et de sécurité  à Félix Tshisekedi pendant son dernier séjour dans la ville de Lubumbashi (Haut-Katanga).

Dans une déclaration ce mercredi 25 octobre 2017, la direction politique de l’UDPS évoque un traitement « inhumain » qu’aurait subi Félix Tshisekedi et dénonce l’utilisation « abusive » des forces de sécurité par le pouvoir.

« L’UDPS proteste vigoureusement contre le traitement inhumain et l’agression physique perpétrés contre la personne du président du rassemblement et condamne ces actes odieux. Constate avec indignation que malgré son admission contestée au Conseil des droits de l’homme de l’ONU, le régime de Monsieur Kabila s’illustre, comme par le passé dans les violations des droits de l’homme, dénonce avec la dernière énergie l’utilisation abusive de nos forces de défense et de sécurité à des fins partisanes et politiques. Recommande aux vaillants soldats et policiers de s’abstenir d’exécuter tout ordre donné dans le but de tuer leurs concitoyens ou violer leurs droits », dit l’UDPS dans sa déclaration signée par son secrétaire général Jean Marc Kabund.

Le parti du Feu Etienne Tshisekedi réclame pour ce faire, des sanctions de la communauté internationale au président Joseph Kabila et son entourage pour « violations de droits des Congolais ».

Arrivé lundi dernier à Lubumbashi, Félix Tshisekedi a été empêché de tout mouvement par la police jusqu’à son retour ce mercredi 25 octobre à Kinshasa.

Stanys Bujakera

Vous recherchez Une Maison, Une Voiture, Un Téléphone, Un Ordinateur à acheter ou vous voulez vendre Votre Maison, Votre Voiture, Votre Téléphone, Votre Ordinateur etc... Téléchargez l'application "SOMBATEKA" sur Google Play en cliquant sur ce lien. C'est 100% gratuit. https://play.google.com/store/apps/details?id=com.sombateka

L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) condamne la restriction des mouvements imposée par les forces de l’ordre et de sécurité à Félix Tshisekedi pendant son dernier séjour dans la ville de Lubumbashi (Haut-Katanga).