Mende : « Nikki Haley n’était pas venue menacer qui que ce soit »

Lambert Mende, porte-parole du gouvernement, demande à l’opposition congolaise à ne pas assimiler la visite de Nikki Haley à une “menace” aux institutions établies en RDC. Le ministre de la Communication et des Médias juge “correcte” le passage de la représentante de Trump qui a rencontré différentes personnalités congolaises.

« C’était une visite très correcte. Elle n’était pas venue menacer les gens ici. Il faut que l’opposition puisse comprendre que les problèmes congolais auront une solution congolaise. Il ne faut pas que les gens pensent que c’est d’ailleurs que viendra la solution à nos problèmes”, a dit à ACTUALITE.CD Lambert Mende ce vendredi 27 octobre.

Réagissant aux propos de Haley soutenant l’organisation des élections en 2018, Mende les qualifie de “souhait”.

« Il faut dire que c’est un souhait.  Elle ne pouvait décider à la place des Congolais. C’est la Ceni qui organise les élections. Attendons que celle-ci puisse publier le calendrier électoral. La Ceni promet et on doit attendre », a-t-il dit.

Lors de son séjour en RDC, l’ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU a notamment rencontré la Cenco, la Ceni, l’opposition, le secrétaire général de la majorité présidentielle et le président de la République.

Stanys Bujakera

Vous recherchez Une Maison, Une Voiture, Un Téléphone, Un Ordinateur à acheter ou vous voulez vendre Votre Maison, Votre Voiture, Votre Téléphone, Votre Ordinateur etc... Téléchargez l'application "SOMBATEKA" sur Google Play en cliquant sur ce lien https://play.google.com/store/apps/details?id=com.sombateka

Lambert Mende, porte-parole du gouvernement, demande à l’opposition congolaise à ne pas assimiler la visite de Nikki Haley à une “menace” aux institutions établies en RDC. Le ministre de la Communication et des Médias juge “correcte” le passage de la représentante de Trump qui a rencontré différentes personnalités congolaises.