Olenghankoy - Marche devant l’Ambassade belge: “je suis intervenu pour calmer la situation”

Le président du Conseil national de suivi de l’accord (CNSA) dément être l’instigateur de l’irruption hier de plusieurs dizaines de Congolais devant l’Ambassade de la Belgique à Kinshasa pour réclamer la dépouille de Patrice Lumumba.

Des images où peut voir le président du Conseil National de Suivi de l’Accord (CNSA) Joseph Olenghankoy au milieu des manifestants ont été publiées sur les réseaux sociaux. Plusieurs sources l’accuse alors d’avoir orchestré cette sortie.

“C’est insensé de dire des telles choses. J’étais surplace. Je suis intervenu pour calmer la situation qui commençait à se détériorer. J’ai des appartements dans l’immeuble qui abrite l’Ambassade [de la Belgique] et je me suis farouchement opposé à cette manifestation qui aurait pu mal tourner“, explique-t-il joint au téléphone par POLITICO.CD.

Des dizaines de Congolais, munis d’un cercueil, drapeaux et banderoles à l’effigie de Patrice Emery Lumumba, héros de la lutte pour l’indépendance assassiné le 17 janvier 1961 à l’âge 35 ans, ont manifesté ce mardi devant l’Ambassade belge dans la capitale congolaise. “La dépouille de Lumumba ou rien“, pouvait-on lire sur des affiches brandit devant la représentation belge. Ces manifestants, qui se disent ne pas faire partie d’un mouvement politique, scandaient des cris hostile à l’ancienne puissance coloniale.

La dépouille de Patrice Lumumba, tué avec ses trois compagnons à Élisabethville (Lubumbashi), a été découpée et dissous dans un fût d’acide sulfurique par deux policiers belges.

Pour Joseph Olenghankoy, organisateurs de cette manifestation sont connus. “Je peux le faire pour quelle raison? Les organisateurs sont connus. J’ai vécu cette situation sur place, mon rôle était de demander à ces jeunes d’évacuer le lieu“, explique-t-il, affirmant qu’il est anormal d’initier une telle action et de rester dans la “clandestinité”.

“C’est anormal de faire ce genre de choses et rester dans la clandestinité. Si c’était un message politique, il faut assumer. Pourquoi se cacher. Moi j’assume toujours ce que je fais“, dit-il.

politico

Le président du Conseil national de suivi de l’accord (CNSA) dément être l’instigateur de l’irruption hier de plusieurs dizaines de Congolais devant l’Ambassade de la Belgique à Kinshasa pour réclamer la dépouille de Patrice Lumumba.