Passeports : She Okitundu revient ce jeudi 5 octobre face aux députés nationaux

Le Bureau de l’Assemblée Nationale invite les Honorables Députés Nationaux à prendre part à la séance plénière de ce jeudi 5 octobre 2017 à 13 heures. À l’ordre du jour, plusieurs points à savoir :

1. Les réponses de Monsieur le VPM, ministre des Affaires Étrangères et Intégration régionale aux préoccupations soulevées par les députés nationaux de la plénière consacrée à la question orale avec débat qui a été adressée par l’honorable Munubo Mubi Juvenal en rapport avec les passeports biométriques;

2. Motion de défiance initiée par l’honorable Fabien Mutomb contre Monsieur le VPM, ministre en charge de l’Intérieur et Sécurité ;

3. Motion de défiance initiée par l’honorable Muhindo Nzangi contre le Ministere d’État en charge de la Justice et Garde des sceaux.

L’annonce a été faite par le rapporteur de cette institution, le député national Nono Berocan, ce mercredi 4 octobre 2017 sur la RTNC 3.

S’agissant du dossier des passeports, il sied de signaler que lors de la dernière plénière, le VPM She Okitundu avait annoncé un léger assouplissement de la mesure du gouvernement invalidant les passeports semi-biométriques initialement prévue en date du 16 octobre prochain, le prolongeant jusqu’au 14 janvier 2018 tout en maintenant l’obligation de se procurer le nouveau passeport biométrique.

Il avait révélé que pour le détenteur de l’ancien passeport dont la date d’expiration arrive à échéance dans les années 2019 et 2020, l’acquisition du nouveau passeport se fera moyennant paiement d’un forfait de 100$ au lieu du prix coûtant de 185$. Les anciens passeports contenant un ou plusieurs visa à court de validité restent valables avec l’obligation de se procurer un passeport biométrique afin de bénéficier d’un fêlé consulaire qui lui permettra de circuler librement jusqu’à l’expiration de son visa, à l’embarquement comme au débarquement, le cachet de service de migration ne sera apposé que sur le passeport biométrique.

Le vice-premier ministre des affaires étrangères avait indiqué que l’acquisition des passeports biométriques se fera moyennant 185$ et met en garde contre un éventuel “rançonnement” des requérants.

“Je m’en vais rassurer toute la population congolaise que le prix officiel du passeport est fixé à 185$ et je ne tolérerai désormais aucun marchandage sur ce prix réel de ce document. Tout agent de l’administration qui sera dénoncé et jugé coupable de rançonner les paisibles citoyens imposant des frais supplémentaires injustifiés sera sévèrement sanctionné » a-t-il martelé.

Malgré ces mesures d’assouplissement, la tendance était la même dans la majorité présidentielle tout comme dans l’opposition. Le numéro un de la diplomatie congolais devait retirer son communiqué.

Times

Le Bureau de l’Assemblée Nationale invite les Honorables Députés Nationaux à prendre part à la séance plénière de ce jeudi 5 octobre 2017 à 13 heures. À l’ordre du jour, plusieurs points à savoir