RDC : Aux 504 jours de Nangaa, le MLC propose un délai de 200 jours

Le Mouvement de Libération du Congo (MLC) critique fortement la CENI à propos du délai de 504 jours annoncé par Corneille Nangaa. Le parti de Jean-Pierre Bemba pense qu’il est possible d’arriver au vote dans un délai de moins de 200 jours.

« Le MLC estime que la déclinaison de toutes les opérations près électorales et électorales peut se faire dans un délai de moins de 200 jours. En effet, la compilation des activités essentielles après la clôture totale de la révision du fichier électoral peut se réaliser non pas de manière simultanée mais par chevauchement », dit le MLC dans un communiqué.

Le MLC décline même des opérations ainsi que leur durée.

«  Le déroulement de toutes ces opérations avec efficience et célérité doit être la suivante, 15 jours pour l’adoption de l’annexe à la loi électorale pour la répartition des sièges, 21 jours pour le dépôt des candidatures, 14 jours pour l’examen des candidatures et la publication par la Ceni, 7 jours pour le contentieux électoral à la Ceni, 1 jours pour la publication des listes définitives des candidats, 60 jours pour le recrutement, formation déploiement des matériels dans les bureaux de votes, 40 jours pour la production, l’impression, l’assemblage, la livraison des bulletins et autres matériels aux bureaux de votes, 3 jours pour la distribution des matériels inclue les listes électorales et bulletins de votes aux centres de votes, 21 jours pour l’accréditation des témoins, observateurs et journalistes » ajoute le MLC.

Le Rassemblement, en son temps, avait également proposé une transition sans Kabila pour organiser les élections dans les six premiers mois de l’année 2017.

Du côté de la société civile, la Mission d’Observation Électorale de la Synergie des Missions d’Observation Citoyenne Elections (MOE-SYMOCEL) avait proposé ce lundi 11 septembre 2017 une ébauche de calendrier électoral à la CENI.

« Aussi, la SYMOCEL a-t-elle voulu, au regard des dispositions pertinentes du cadre normatif national régissant le processus électoral en RDC, attirer l’attention de la Centrale Electorale sur les délais que fixe la loi dans la perspective de la tenue de la présidentielle au plus tard en décembre 2017 n vue de mettre fin à la crise de légitimité que connait le pays. Elle vous soumet donc, en annexe de ce courrier, une ébauche de calendrier axée sur les dispositions des textes en vigueur et comportant des dates critiques à tenir mais aussi de nombreux gris à préciser dans cette perspective », avait dit la SYMOCEL dans une lettre adressée à Corneille Nangaa, Président de la CENI.

actualite.cd

Le Mouvement de Libération du Congo (MLC) critique fortement la CENI à propos du délai de 504 jours annoncé par Corneille Nangaa. Le parti de Jean-Pierre Bemba pense qu’il est possible d’arriver au vote dans un délai de moins de 200 jours.