RDC: Kabila demande aux députés de prioriser l’examen de certaines matières dont la loi électorale et celle sur le CNSA

Le président Joseph Kabila a adressé une correspondance au bureau de l’assemblée nationale le mardi 10 octobre dernier pour demander aux députés nationaux d’examiner a priori un certain nombre de lois. Le président de la chambre basse Aubin Minaku, a lu la correspondance du chef de l’Etat à l’ouverture de la plénière de ce jeudi au parlement.

« Je pense ici à la loi portant révision du code minier, la loi pratique à la réforme du système fiscal, la loi sur le partenariat public et privé, la loi portant révision du code  forestier, la loi portant ratification de l’accord de Paris, la loi portant ratification de l’accord-cadre sur le rapport entre l’Etat congolais et le Saint siège, la loi sur le Conseil national de suivi de l’accord et de processus électoral, la loi électorale, la loi sur la stabilité publique. Je vous prie d’apporter l’intelligence voulue aux traitements de ces matières lors de vos sessions », a déclaré Aubin Minaku, lisant la lettre de Joseph Kabila aux députés.

Certaines matières figurant dans la requête de Joseph Kabila devraient contribuer à l’évolution du processus électoral en cours. Il s’agit notamment de “la loi sur le Conseil national de suivi de l’accord et de processus électoral et la loi électorale”.

La demande du président de la République intervient alors que les députés de l’opposition décident de ne plus participer aux plénières de l’assemblée nationale. Les opposants accusent le président de l’organe délibérant de manque d’équilibre dans la direction de débat et d’empêcher l’examen des motions de censure récemment adressées aux deux membres du gouvernement.

actualite.cd

Le président Joseph Kabila a adressé une correspondance au bureau de l’assemblée nationale le mardi 10 octobre dernier pour demander aux députés nationaux d’examiner a priori un certain nombre de lois. Le président de la chambre basse Aubin Minaku, a lu la correspondance du chef de l’Etat à l’ouverture de la plénière de ce jeudi au parlement.