RDC - USA : révélations sur le tête-à-tête Okitundu - Nikki Haley à New York

Le Vice-Premier ministre congolais en charge des Affaires étrangères, Léonard She Okitundu, s’est entretenu, hier jeudi 12 octobre à New York, avec l’ambassadeur permanent des Etats-Unis aux Nations Unies, Mme Nikki Haley. Au menu de cette rencontre, la volonté américaine de recourir de nouveau aux canaux officiels, par le dialogue permanent avec la Kinshasa. 

Au cours de leurs entretiens, les deux interlocuteurs ont tenu à renouer avec les canaux officiels par le dialogue permanent. Une initiative saluée par She Okitundu, désireux de voir la situation de la RDC mieux comprise à l’internationale. Le Vice-Premier ministre congolais a ainsi émis le voeu de voir Washington soutenir le Congo, pays considéré comme stratégique dans la région. 

She Okitundu s’est réjoui de ce retour à la tradition, au dialogue diplomatique et politique entre les deux Etats. Une tradition qui, selon lui, rappelle "la relation séculaire et traditionnellement stratégique américano-congolaise".

RENDEZ-VOUS

Léonard She Okitundu s’est attelé à rassurer Nikki Haley sur le processus électoral qui, selon lui, est déjà "en phase finale". Il a fait part à son hôte de "l’amélioration de la situation sécuritaire au Kasaï". 

Nikki Haley est attendue en RDC le 21 octobre. She Okitundu lui a d’emblée souhaité la bienvenue en RDC où la discussion entre les deux top diplomats sera approfondie. 

À Kinshasa, le point culminant de la visite de l’envoyée spéciale de Donald Trump en RDC sera, sans aucun doute, sa rencontre avec le Président Joseph Kabila qui a réitéré le 11 octobre, sur la tribune de l’ONU, l’irréversibilité du processus électoral en cours. 

Y.K.

Le Vice-Premier ministre congolais en charge des Affaires étrangères, Léonard She Okitundu, s’est entretenu, hier jeudi 12 octobre à New York, avec l’ambassadeur permanent des Etats-Unis aux Nations Unies, Mme Nikki Haley. Au menu de cette rencontre, la volonté américaine de recourir de nouveau aux canaux officiels, par le dialogue permanent avec la Kinshasa.