Sessanga accuse Nangaa de rouler pour le Référendum

L'annonce par le président de la Centrale électorale d'organiser les élections 504 jours après l'enrôlement n'arrête pas de soulever des vagues. La dernière réaction en date est celle du président de l'Alternance pour République (AR).

Delly Sessanga a, dans une matinée politique organisée le weekend par sa plateforme, accusé le président de la Ceni de rouler pour le Référendum en préconisant un glissement des élections jusqu'en 2019.

Il estime que les avis techniques donnés par le président de la Centrale électorale ne sont qu'un prétexte pour maintenir indéfiniment Joseph kabila au pouvoir.

Pour le président de l'AR, il est encore possible de tenir le scrutin présidentiel d'ici le 31 décembre 2017.

Sessanga annonce qu'un mot d'ordre de désobéissance civile sera lancé incessamment à la population pour résister contre l'instauration d'une nouvelle dictature en République démocratique du Congo.

Sessanga ne doute plus de la connivence entre la Ceni et la Majorité au pouvoir.

MCN TEAM 

L'annonce par le président de la Centrale électorale d'organiser les élections 504 jours après l'enrôlement n'arrête pas de soulever des vagues. La dernière réaction en date est celle du président de l'Alternance pour République (AR).