Jacques Djoli : « Le gouvernement actuel n’a ni les capacités, ni les compétences »

Réagissant à l’appel du député Henri-Thomas Lokondo qui a invité Bruno Tshibala à démissionner dans les 72 heures pour n’avoir pas déposé à temps le projet de budget 2018, le sénateur de l’opposition Jacques Djoli a estimé jeudi que cette situation est arrivée à cause du manque de « compétences nécessaires » du gouvernement.

« Le gouvernement Tshibala est un gouvernement de débauchage, de fraude. Tout comme le CNSA [Conseil national de suivi de l’accord du 31 décembre] qui était mis en place. Le gouvernement actuel n’a ni les capacités, ni les compétences nécessaires, il faut se mettre à l’évidence », a interpellé le sénateur Djoli.

Ce qu’il importe pour l’instant c’est le retour au fondamental, à savoir la mise en application de l’accord global du 31 décembre 2016, a-t-il soutenu.

« Ce que l’honorable Lokondo a révélé, et ce qu’il réclame c’est le retour au fondamental, qu’est l’accord global, inclusif qui a balisé la route vers les élections. Mais en choisissant la voie de Tshibala et ses corollaires on est allé en dehors des principes », a-t-il commenté.

Le sénateur Djoli estime par ailleurs qu’il faut se « donner les moyens afin d’organiser les élections dans les bonnes conditions. »

Radio Okapi

Réagissant à l’appel du député Henri-Thomas Lokondo qui a invité Bruno Tshibala à démissionner dans les 72 heures pour n’avoir pas déposé à temps le projet de budget 2018, le sénateur de l’opposition Jacques Djoli a estimé jeudi que cette situation est arrivée à cause du manque de « compétences nécessaires » du gouvernement.