La CENCO insiste sur le parachèvement du processus électoral en 2018

La Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO) s’oppose au délai de 504 jours évoqué par Corneille Nangaa avant d’arriver aux élections. Dans une interview à ACTUALITE.CD, l’Abbé Donatien N’Shole, Secrétaire Général de la CENCO, s’est montré plutôt favorable à l’organisation des élections en 2018, pour parachever, dit-il, le processus électoral.

 » Nous ne pouvons jamais soutenir cette position de la CENI, car ce n’est pas ce qui est prévu dans l’Accord de la Saint-Sylvestre. Les 504 jours nous ramènent à 2019. Vous imaginez que cette exigence énerve l’esprit et la lettre de l’accord du 31 décembre. Nous demandons à la CENI de bien respecter le consensus dégagé par toutes les parties dans les négociations, et organiser les élections conformément à cet Accord« , a dit à ACTUALITE.CD l’abbé Donatien N’shole.

Le Secrétaire Général de la CENCO explique cependant que les évêques sont d’accord pour le « parachèvement » du processus électoral en 2018.

« En 2018, c’est pour permettre le parachèvement du processus électoral, j’insiste sur  parachèvement », a-t-il ajouté.

actualite.cd

Vous recherchez Une Maison, Une Voiture, Un Téléphone, Un Ordinateur à acheter ou vous voulez vendre Votre Maison, Votre Voiture, Votre Téléphone, Votre Ordinateur etc... Téléchargez l'application "SOMBATEKA" sur Google Play en cliquant sur ce lien https://play.google.com/store/apps/details?id=com.sombateka

La Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO) s’oppose au délai de 504 jours évoqué par Corneille Nangaa avant d’arriver aux élections. Dans une interview à ACTUALITE.CD, l’Abbé Donatien N’Shole, Secrétaire Général de la CENCO, s’est montré plutôt favorable à l’organisation des élections en 2018, pour parachever, dit-il, le processus électoral.