Loi électorale : l'opposition claque la porte de l'assemblée nationale

L'opposition a claqué, tard la nuit du mercredi 29 novembre 2017, la porte de l'assemblée nationale.

Pour cause : les divergences majeures sur la loi électorale.

D'après Toussaint Alonga, Les députés de l'opposition farouchement opposés à certaines dispositions de la loi électorale ont décidé de sécher la plénière à minuit.

Parmi les points qui divisent, il y a notamment, le vote électronique, le seuil de représentativité revu 5% et le coût élevé de la caution.

Pour Toussaint Alonga, les députés de l'opposition ne peux continuer de travailler avec la majorité dans une loi démocraticide basée sur l'exclusion au processus électoral.

MCN Team

L'opposition a claqué, tard la nuit du mercredi 29 novembre 2017, la porte de l'assemblée nationale.