Plusieurs directeurs de Glencore démissionnent après des révélations en RDC

Trois dirigeants de Glencore Plc ont démissionné de leurs fonctions de directeurs de l’unité de cuivre et de cobalt, Katanga Mining Ltd., en République démocratique du Congo, suite à un examen interne qui a révélé des «faiblesses importantes» dans les contrôles financiers de l’opération, rapporte Bloomberg ce lundi.

Des questions sur la «pertinence» de certaines pratiques comptables de Katanga ont été soulevées au cours d’une enquête menée par la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario, a indiqué la compagnie, citée par le média américain.  “La CVMO étudie, entre autres choses, l’exactitude des rapports financiers de Katanga, l’adéquation de ses pratiques de gouvernance d’entreprise et la conduite de certains de ses administrateurs et dirigeants. Il examine également la conformité de ses divulgations avec la corruption internationale, les paiements gouvernementaux et les lois anticorruption, a indiqué la compagnie”, explique-t-on.

L’enquête a conduit à un examen interne des activités de la société, après quoi le Chef de la direction chargée  cuivre de Glencore, Aristotelis Mistakidis, et les cadres Liam Gallagher et Tim Henderson ont offert leurs  démissions, a déclaré Katanga Mining dans un communiqué, toujours cité par nos confrères, ajoutant que le directeur financier de Katanga Mining, Jacques Lubbe, a également démissionné.

Glencore, poursuit Bloomberg, a nommé trois nouveaux administrateurs au conseil d’administration de Katanga, dont le directeur financier du groupe, Steven Kalmin. Le groupe minier renforcera également les contrôles à travers son département de cuivre pour améliorer ses processus financiers, de gouvernance d’entreprise et de contrôle, affirme-t-il dans un communiqué.

Katanga Mining est l’un des deux projets de cuivre géants exploités par Glencore au Congo. Le négociant suisse a suspendu sa production à la mine en 2015 pour investir dans de nouvelles installations de traitement, mais prévoit de produire jusqu’à 300 000 tonnes de cuivre et 20 000 tonnes de cobalt par an d’ici 2019.

Glencore détient environ 86% de Katanga Mining, cotée à Toronto. Il a commencé à investir dans l’entreprise il y a une dizaine d’années grâce à la fusion de Katanga et de Nikanor Plc, cotée à Londres, dans laquelle le milliardaire israélien Dan Gertler détenait également des actions. Gertler était actionnaire au Katanga Mining jusqu’en février, date à laquelle il a vendu sa participation de 10% dans l’entreprise à Glencore pour 38 millions de dollars. La vente faisait partie d’un accord de près de 1 milliard de dollars, par lequel Glencore a mis fin à son partenariat de dix ans avec Gertler au Congo.

politico

Vous recherchez Une Maison, Une Voiture, Un Téléphone, Un Ordinateur à acheter ou vous voulez vendre Votre Maison, Votre Voiture, Votre Téléphone, Votre Ordinateur etc... Téléchargez l'application "SOMBATEKA" sur Google Play en cliquant sur ce lien https://play.google.com/store/apps/details?id=com.sombateka

Trois dirigeants de Glencore Plc ont démissionné de leurs fonctions de directeurs de l’unité de cuivre et de cobalt, Katanga Mining Ltd., en République démocratique du Congo, suite à un examen interne qui a révélé des «faiblesses importantes» dans les contrôles financiers de l’opération, rapporte Bloomberg ce lundi.