URGENT: La résidence du journaliste engagé Mike Mukebayi attaquée

Des hommes mal intentionnés ont voulu attenter à la vie de Mike Mukebayi, le battant journaliste engagé. Dans la nuit de vendredi à samedi, ils ont coupé le fil barbelé, escaladé le mur et forcé en vain la porte de la maison mais heureusement ils n’ont pas pu. Une alerte lancée à Mukebayi qui met, tous les jours, à genoux le régime Kabila, accusé de grave violation de la constitution.

« Alerte!!!!Alerte!!!Mike MUKEBAY en danger de mort, des gens non autrement identifiés ont escaladé le mur et forcé de casser les portes pour penetrer chez lui la nuit du vendredi 03 au samedi 04 nov 2017 sans succès…passez le message », a posté dans plusieurs groupes wattshap, Péter Tiani, le patron du Vrai Journal, un magazine d’informations diffusé sur la chaîne de télévision CCTV.

Arrêté, libéré après une année passée à la prison centrale de Makala, Mike Mukebayi n’a jamais reculé face au pouvoir qu’il vilipende de tenter un passage en force pour imposer un troisième mandat à Joseph Kabila. Sa détermination et son courage à affronter à visage ouvert le pouvoir lui ont valu l’estime de beaucoup de Kinois. D’ailleurs, sa réputation de professionnel de media a précédé son activisme pour le changement.

A deux mois de la ligne rouge du 31 décembre 2017 avant laquelle les élections doivent être organisées selon l’Accord de la saint sylvestre, le patron de C-NEWS multiplie des interventions télévisées pour mobiliser le peuple contre le glissement. Trop tranchant, debateur distingué, l’éloquant Mike Mukebayi sait mettre KO ses adversaires lors d’un débat. Un atout pour les anti-Kabila. Une figure de la résistance contre l’oppression. Chaque leader de l’opposition veut avoir avec lui, le talentueux Mukebayi.

Lors des marches organisées par les forces pro changement, il est toujours à la première ligne. Tout récemment à Paris, il a signé le « Manifeste du Citoyen » qui appelle une grande mobilisation contre Joseph Kabila. Au Sénégal à l’île de Gorée, il était présent. Mukebayi représente, selon une certaine opinion, le visage de la lutte pour le changement et l’alternance.

Malgré cette attaque dirigée contre lui, l’homme est resté le même. Il est déterminé à se battre pour obtenir le départ du président Kabila dont la constitution lui interdit de postuler encore à la présidence, après son deuxième mandat constitutionnel.

Après la décision controversée du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication, CSAC, suspendant pour 60 jours le journaliste Daniel Safu, l’attaque contre la résidence de Mike Mukebayi est un mauvais signe qui démontre, note une organisation de droits de l’homme, que le pays bafoue les libertés fondamentales et viole les principes démocratiques.

Alphonse Muderwa

Vous recherchez Une Maison, Une Voiture, Un Téléphone, Un Ordinateur à acheter ou vous voulez vendre Votre Maison, Votre Voiture, Votre Téléphone, Votre Ordinateur etc... Téléchargez l'application "SOMBATEKA" sur Google Play en cliquant sur ce lien https://play.google.com/store/apps/details?id=com.sombateka

Des hommes mal intentionnés ont voulu attenter à la vie de Mike Mukebayi, le battant journaliste engagé. Dans la nuit de vendredi à samedi, ils ont coupé le fil barbelé, escaladé le mur et forcé en vain la porte de la maison mais heureusement ils n’ont pas pu. Une alerte lancée à Mukebayi qui met, tous les jours, à genoux le régime Kabila, accusé de grave violation de la constitution.