USA: Yamamoto alobi oyo ako saboter processus démocratique na RDC akozua koko na sanction américaine. Bozo yoka déjà kombo "YAMAMOTO"

Invité le 9 novembre  à s’exprimer à la Chambre des Représentants sur la position du gouvernement des Etats-Unis en rapport avec la situation en République démocratique du Congo,  Donald Yamamoto, responsable du Bureau Afrique au département d’État, a affirmé que les Etats-Unis sont prêts à imposer des nouvelles sanctions en cas de retard dans l’application du calendrier électoral ou de violation des droits de l’homme en RDC.

“Depuis juin 2016, nous avons imposé des sanctions ciblées à six représentants actuels ou anciens du gouvernement de la RDC. Nous nous tenons prêts à imposer des sanctions ciblées supplémentaires, si l’évolution de la situation le justifie, aux particuliers ou aux entités — du gouvernement ou de l’opposition ­– qui seraient responsables de certains actes de violence ou de violations des droits de l’homme, seraient susceptibles de menacer la paix, la sécurité ou la stabilité de la RDC ou porteraient atteinte aux processus ou aux institutions démocratiques“, dit-il.

M. Yamamoto souligne également la détermination des Etats-Unis à sanctionner ceux qui saboteraient le processus électoral en RDC. “Nous tenons à souligner qu’aucune personne responsable du sabotage du processus démocratique en RDC n’échappera aux sanctions américaines“, menace-t-il.

politico

Vous recherchez Une Maison, Une Voiture, Un Téléphone, Un Ordinateur à acheter ou vous voulez vendre Votre Maison, Votre Voiture, Votre Téléphone, Votre Ordinateur etc... Téléchargez l'application "SOMBATEKA" sur Google Play en cliquant sur ce lien https://play.google.com/store/apps/details?id=com.sombateka

Invité le 9 novembre à s’exprimer à la Chambre des Représentants sur la position du gouvernement des Etats-Unis en rapport avec la situation en République démocratique du Congo, Donald Yamamoto, responsable du Bureau Afrique au département d’État, a affirmé que les Etats-Unis sont prêts à imposer des nouvelles sanctions en cas de retard dans l’application du calendrier électoral ou de violation des droits de l’homme en RDC.