Contrairement à Fayulu, Félix Tshisekedi ouvert à une collaboration avec Kamerhe

La possible unité de l'opposition continue de faire parler d'elle en République démocratique du Congo, alors que Martin Fayulu, cadre du Rassemblement vient d'être pris à contre-pied par le leader de sa coalition Félix Tshisekedi. 

Les principaux leaders de l’opposition, longtemps éloignés, se sont rencontrés le vendredi dernier à Paris où ils séjournaient tous depuis plusieurs jours.  Aux côtés d’Olivier Kamitatu qui publie la photo, et d’Antipas Mbusa Nyamwisi, ou encre des délégués du MLC, les présidents  du G7, de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) et du Rassemblement ont, à en croire des sources, entamé un rapprochement depuis plusieurs semaines. Ils entrevoient la possibilité d’un nouveau front pour faire face à Joseph Kabila.

Cependant, au sein du Rassemblement, une union avec Vital Kamerhe pose un problème au député Martin Fayulu. En effet, toujours depuis l’Europe, le président de l’Ecidé a refusé se s’unir avec des « aventuriers ».

De retour à Kinshasa, Félix Tshisekedi contredit néanmoins le cadre de sa coalition. Intervenant ce lundi à la presse, le président du Rassemblement fait savoir qu’il n’est pas opposé à un rapprochement avec Vital Kamerhe.

« Je crois que l’on a mal posé le problème. On présente Vital Kamerhe comme devant venir au Rassemblement. Non, nous n’avons pas demandé une telle chose« , dit-il. « Tant que nous sommes tous d’accord sur le même objectif, qui est que Kabila doit partir pour la restauration de notre pays, chacun peut le faire à son niveau. Nous devrions seulement avoir le même langage et la même démarche« , ajoute-t-il.

Félix Tshisekedi explique que Vital Kamerhe n’a pas demandé à adhérer au Rassemblement, appelant Martin Fayulu à s’apaiser.

politico

La possible unité de l'opposition continue de faire parler d'elle en République démocratique du Congo, alors que Martin Fayulu, cadre du Rassemblement vient d'être pris à contre-pied par le leader de sa coalition Félix Tshisekedi.