Elections : Mende annonce 60 millions USD en janvier et critique la communauté internationale

Lambert Mende, Ministre de la communication et des médias, a annoncé que le gouverneur congolais a disponibilisé 60 millions de dollars américains pour le processus électoral pour le mois de janvier.

Pour rappel, la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a présenté un budget de 432 millions de dollars américains pour les élections du 23 décembre 2018.

Au cours d’une conférence de presse tenue à Kinshasa ce jeudi 21 décembre 2017, Mende a réaffirmé la volonté de son gouvernement de financer ce processus électoral. Il en a profité pour critiquer la communauté internationale qui a conditionné tout appui notamment par la décrispation du climat politique.

« Leurs promesses sont devenues comme des contes de fée pour enfants », a dit Mende.

Cependant, certaines organisations craignent que le refus de la communauté internationale de financer les élections soit utilisé par les autorités congolaises pour reporter les élections.

« Le refus de la communauté internationale de financer les élections sera utilisé par les autorités congolaises pour reporter les élections, mais le financement ne devrait être engagé que sur la base de conditions concrètes et solides. Autrement, le nouveau calendrier s’avérera être autre chose qu’une autre tactique pour garder au pouvoir un leader qui ne respecte pas la constitution, restreint l’espace civique et mal gère les fonds publics », avait dit Brune Mercier, directrice d’EurAc (Réseau Européen pour l’Afrique Centrale. , dans une déclaration en marge de la réunion des Etats européens sur la RDC au sein du groupe de travail Afrique (COAFR).

Aussi méfiante, l’International Crisis Group craint, par exemple, que la crise économique et budgétaire soit le prochain prétexte des retards dans l’organisation des élections.

« Le président Kabila et le gouvernement ont, à plusieurs reprises et avec cynisme, exprimé leurs inquiétudes concernant le cout des élections par rapport aux autres investissements nécessaires. Le budget des élections a été fixé à 1,3 milliard de dollars avec la première étape majeure, l’enregistrement des électeurs, représentant 400 millions de dollars. Pour être en mesure d’organiser les trois élections combinées en 2018, la commission électorale aurait besoin d’environ 550 millions de dollars. Toutefois, malgré son assurance en 2016 qu’il financerait le processus en totalité, le gouvernement n’a pas encore clarifié ce qu’il avait effectivement déboursé. Dans le budget national de 2018, adopté le 14 novembre, 912,5 millions de francs congolais, soit 8,8 pour cent du budget total de 10 333 milliards, sont affectés aux élections », avait dit l’organisation dans son Rapport Afrique publié le 4 décembre 2017.

actualite.cd

Lambert Mende, Ministre de la communication et des médias, a annoncé que le gouverneur congolais a disponibilisé 60 millions de dollars américains pour le processus électoral pour le mois de janvier.