Goma : Une marche contre la loi électorale dispersée par la Police

La police nationale congolaise (PNC) a dispersé une marche contre la loi électorale ce vendredi 8 décembre 2017 à Goma (Nord-Kivu). La manifestation a été organisée par le Parti Libéral pour le Développement (PLD). Au moins deux personnes ont été arrêtées, selon les témoins.

«J’ai été copieusement tabassé par deux policiers dans le véhicule qui nous transportait. Mon camarade Yvan Simweray est dans une situation très grave, il vient d’être transféré à l’hôpital pour une prise en charge médicale. Moi-même j’ai reçu huit coups de bottes dans le ventre et la poitrine », a dit Jean Paul Lumbulumbu, Président du PLD qui est actuellement entendu  au sous commissariat de Police des polices près de la prison centrale de Munzenze.

La marche est partie du quartier Office avant d’être dispersée au rond point Signers.

Le maire de la ville de Goma, Dieudonné Malere Mamicho, avait interdit la tenue de la marche indiquant que la classe politique avait trouvé de « consensus » à propos de la loi électorale.

Patrick Maki

La police nationale congolaise (PNC) a dispersé une marche contre la loi électorale ce vendredi 8 décembre 2017 à Goma (Nord-Kivu). La manifestation a été organisée par le Parti Libéral pour le Développement (PLD). Au moins deux personnes ont été arrêtées, selon les témoins.