Graffitis anti-Kabila: 11 militants de la Lucha transférés à la prison de Kananga

Onze militants du mouvement citoyen Lutte pour le changement, (Lucha) arrêtés le vendredi 29 décembre 2017 ont été transférés ce samedi à la prison centrale de Kananga (Kasai Central).

Leur avocat, Me Henri Shembo, affirme que ses clients ont été torturés avant leur transfèrement à la maison carcérale.

« Après une nuit au cachot du P2, mes clients ont été transférés au parquet général qui a décidé de les envoyer en prison. Ils ont été sommairement entendus puis torturés », a-t-il dit.
Interpellés vendredi 29 décembre 2017 au nombre de douze, le parquet général a découvert que l’un d’entre eux n’était pas militant de la Lucha mais pris par erreur. Il a été relâché, a précisé Me Shembo.

Les jeunes militants arrêtés devant le marché Salongo à Kananga sont notamment accusés d’être auteurs de “graffitis” anti-Kabila sur les murs des immeubles publics dans la ville de Kananga.

Sosthène Kambidi

Onze militants du mouvement citoyen Lutte pour le changement, (Lucha) arrêtés le vendredi 29 décembre 2017 ont été transférés ce samedi à la prison centrale de Kananga (Kasai Central).