Joseph Olenghankoy appelle les Congolais à la patience jusqu'aux élections

Joseph Olenghankoy a lancé un appel aux populations congolaises pour qu'elles fassent preuve de patience une année de plus pour l'organisation des élections. Le président du Conseil national de suivi de l'accord (CNSA) s'est adressé dimanche 18 décembre à ses partisans des Forces novatrices pour l'union et la solidarité (Fonus).

Il a également mis en garde ses anciens alliés du Rassemblement de l'opposition (Rassop) afin qu'ils ne provoquent pas de troubles dans le pays. C'est un discours qui intervient à la veille des manifestations pacifiques appelées par l'aile du Rassop autour de Félix Tshisekedi et Pierre Lumbi.

C'est un discours direct qu'a tenu Joseph Olenghankoy. Il a invité le peuple congolais à la patience. Les élections ne sont plus très loin a expliqué le président des Fonus en même temps numéro un du CNSA : « Chers amis, douze mois, ce n’est pas trop. Il nous reste que douze mois. Il vaut mieux les douze mois qu’avoir des troubles dans le pays ».

Joseph Olenghankoy, lui, a insisté sur l'unité et la paix. Deux facteurs importants, selon lui. « Tout ce que nous voulons, c’est de garder l’unité de notre pays. Le vrai sens de l’unité, c’est de ne pas trahir la mémoire d’Etienne Tshisekedi. La paix ! », a-t-il lancé.

Tout en reconnaissant le droit à  ses anciens alliés « de se réunir à l'étranger », le président des Fonus a conseillé de « ne pas mettre le pays à feu et à sang ». « Nous dénoncerons au peuple quiconque le ferait », a-t-il averti.

Pour certains observateurs, c'est un discours destiné à désamorcer les actions pacifiques prévues à partir de ce mardi 19 décembre par l'autre aile du Rassemblement, celle demeurée fidèle au tandem Félix Tshisekedi-Pierre Lumbi. Il s'agit des actions destinées à obtenir le départ du président Kabila et l'application intégrale de l'accord de la Saint-Sylvestre.

RFI

Joseph Olenghankoy a lancé un appel aux populations congolaises pour qu'elles fassent preuve de patience une année de plus pour l'organisation des élections. Le président du Conseil national de suivi de l'accord (CNSA) s'est adressé dimanche 18 décembre à ses partisans des Forces novatrices pour l'union et la solidarité (Fonus).