«Kabila ne favorise pas l’expression démocratique. Nous allons régler nos stratégies en rapport avec cela» Kabund

Le secrétaire général de l’UDPS Jean-Marc Kabund-A-Kabund déclare que le Rassemblement optera pour de nouvelles stratégies face à la résistance et la répression dont son regroupement politique se dit victime de la part du pouvoir. Dans une interview ce mercredi 20 décembre 2017 à ACTUALITE.CD, Kabund ne considère pas comme un échec la marche étouffée hier par la police. Il accuse le gouvernement de recourir à la « barbarie » au détriment des valeurs démocratiques.

Qu’est-ce qui explique l’échec de la marche du 19 décembre ?

D’abord je ne vois pas ce que vous appelez échec. Nous avons invité le peuple à manifester. Mais vous avez vous-même vu le dispositif militaire et policier, notamment à Kinshasa. Cela ne devrait pas favoriser une marche pacifique. Donc le pouvoir a compris que face à la pression de la rue, il faut opposer une répression barbare. Alors au lieu de parler d’un échec, parlez plutôt de la répression et des actes anti-démocratiques que Kabila met en place.

Mais ce n’est pas la première fois que cela arrive…

Vous nous demandez d’utiliser les mêmes moyens de répression ? Qu’on utilise aussi les armes face au régime de Kabila. Ecoutez, nous avons pris acte que Kabila ne favorise aucunement l’expression démocratique dans le pays et nous allons régler nos stratégies en rapport avec cela. Parler d’un échec, ce n’est pas logique. Le pouvoir a une nouvelle fois montré qu’il a peur du peuple. Alors avec des M23 habillés en tenue des forces de sécurité, le peuple ne peut rien.

N’avez-vous pas prévu une autre stratégie en conséquence ?

La stratégie c’est de marcher pacifiquement comme nous l’avions dit. Parce que quand nous informons, c’est pour montrer notre attachement aux principes démocratiques de ce pays. Et on attendait que le pouvoir en prenne acte. Comme ils ne veulent pas la voie de la démocratie, prochainement quand nous aurons d’autres stratégies, nous n’informerons plus. Nous allons prendre nos responsabilités et on verra  ce qu’on verra.

Le problème ne serait-il pas dans la capacité de mobiliser?

Non ! Il faut distinguer les choses. Aujourd’hui le peuple ne veut pas qu’on lui dise qu’il vit dans la misère. Il sait que Kabila gouverne par défi et qu’aussi longtemps qu’il sera-là, il n’y aura rien de bon. Le peuple fait face à une barbarie de l’État.

Face à cela, ne voyez-vous pas que l’unité de l’opposition s’impose ?

Mais vous pensez que le peuple a confiance en ces politiciens qui sont prêts à lécher les bottes de Kabila pour le positionnement ? Le peuple s’assume seul. Il n’a pas besoin que X ou Y lui dise de faire quoi que ce soit. Alors je ne veux pas ouvrir ce débat en ce moment. Mon problème maintenant c’est plutôt Kabila qui nous défie à tout moment.

Envisagez-vous une autre manifestation ?

Nous allons nous réunir ensuite nous vous dirons ce qu’on va faire.

Stanys Bujakera

Le secrétaire général de l’UDPS Jean-Marc Kabund-A-Kabund déclare que le Rassemblement optera pour de nouvelles stratégies face à la résistance et la répression dont son regroupement politique se dit victime de la part du pouvoir. Dans une interview ce mercredi 20 décembre 2017 à ACTUALITE.CD, Kabund ne considère pas comme un échec la marche étouffée hier par la police. Il accuse le gouvernement de recourir à la « barbarie » au détriment des valeurs démocratiques.